MY NAME : SON NOM, SON COMBAT

My Name – 마이 네임

2021 I Crime I Origine : Corée du sud I Netflix France I Série (1 Saison) de Kim Jin-min avec Han So-hee, Ahn Bo-hyun, Park Hee-soon

Synopsis : À la recherche du meurtrier de son père, Yun Ji-woo, une jeune femme motivée par la vengeance, intègre le puissant gang Dongcheon en faisant équipe avec le chef, qui va lui permettre de s’infiltrer au sein de la police pour en savoir plus sur la mort de son père.

Elle est ainsi affectée à la brigade des STUPS, où elle doit faire équipe avec son nouveau coéquipier, l’inspecteur Jeon Pil-do.

En 2021, un an après avoir réalisé Extracurricular, Kim Jin-min nous propose un nouveau K-drama produit par et pour Netflix.

La série ne comporte qu’une saison et nous occupe durant 8 épisodes. La réalisation et le scénario nous persuadent tout à fait de la qualité du travail de Kim Jin-min. Le jeu d’acteurs est séduisant et l’on assiste à la naissance d’une grande actrice en devenir. Han Soo-Hee dévoile une palette d’émotions qu’on ne lui connaissait pas encore et nous fait preuve de son talent. Méfiez-vous de ce visage d’ange qui ne se limite pas à sa zone de confort, elle vous surprendra en vous emmenant dans de profondes émotions qui ne manque pas de nuance et de pertinence. On note aussi une bande-originale très riche qui ne manque pas de créer des émotions diverses et dont on gardera volontiers quelques morceaux !

Le scénario est au départ assez classique quoi que saisissante : il s’agit de Yun Ji-Woo est une jeune femme habitée par la colère et le ressentiment qu’a causé l’assassinat de son père. La jeune femme s’élance donc dans la poursuite du meurtrier et nous embarque avec elle. L’héroïne va redoubler d’effort et de détermination pour intégrer un dangereux réseau criminel, le gang Dongcheon.

Elle est courageuse et ne renonce devant rien : pour obtenir des informations bien dissimulées, elle se rapproche du chef du gang et travaille avec lui. Ce dernier lui offrira la possibilité de pénétrer les services de police, plus précisément la brigade des STUPS, pour en apprendre davantage sur cette mort qui la hante. L’inspecteur Jeon Pil-do de ladite brigade, devient son coéquipier.

Malgré une trame classique, les rebondissement et l’univers créé par ma série maintienne l’intérêt du téléspectateur. L’univers de la délinquance est bien retranscrit, l’atmosphère est sérieuse et urbaine. Tout cela semble très actuel et très réaliste même si les scènes de violences sont parfois un peu trop écrites et « jouées », on aimerait que les bagarres soient moins des danses et les déclencheurs moins simples, que cela ne soit pas trop excessif ou dramatique.

La trama narrative et l’intrigue peuvent parfois s’avérer difficile à comprendre, d’autant que la vraisemblance avec la réalité s’amenuise au fil des épisodes (particulièrement dans les deux derniers).

Quelques réserves donc, quant à la pertinence des scènes de violences dans leur ensemble et à la correspondance à la réalité concernant My Name, mais qui ne viennent pas gêner le plaisir pris à regarder cette mini-série. On découvre une culture, des gouts, des décors propres à la Corée qui nous immerge complétement et savent nous faire voyager. Tout se déroule dans une ville imaginaire, au bord de la mer où les personnages semblent flotter et ne pas se croiser, pourtant les relations existent plus qu’elles n’y paraissent et les rebondissements entre tous les personnages vous le confirmeront. 

Globalement, My Name est un travail riche et réussi, qui parvient à tenir le spectateur à chaque étape du voyage !

0
Nous serions ravis de recevoir vos commentaires, veuillez commenter.x